Compte-rendu de l’AG 2017

posted in: Actus | 0

 

L’esprit de la Voie est Libre souffle toujours avec autant d’enthousiasme et d’énergie et ce 21 avril, jour de l’assemblée générale, nous avons pu nous projeter vers l’avenir avec beaucoup de joie et de convictions.

unnamed (4)

 

Après une entrée en fanfare grâce aux musiciens du groupe “Vent de Panique” et à un apéro convivial, nous nous sommes retrouvés pour une assemblée générale vivante et studieuse, rassemblant 56 adhérent-e-s curieux-ses de connaître l’avenir du festival ainsi que les projets de l’association.

Nous avons ainsi pu aborder tous-tes ensemble un ordre du jour très complet portant sur :

– Le rapport moral de nos activités

–  le bilan comptable de la structure

– le projet de la Voie est Libre sur le périphérique parisien et les prochaines grandes étapes pour le voir s’accomplir

– Les perspectives budgétaires et le budget prévisionnel 2017

– Une présentation de nos nouveaux statuts.

 

Ce fut aussi l’occasion, après de nombreuses et enrichissantes questions/réponses des adhérent-es, de prendre des décisions concernant le renouvellement du collectif d’administration de l’association.

unnamed

 

Vous pouvez retrouver en lien le compte rendu complet de l’ Assemblée Générale de La Voie est Libre 2017 et toutes les informations essentielles à la tenue d’une 8ème Voie est Libre tant attendue, et cette fois, sur le périphérique parisien.

Nous tenons à remercier chaleureusement : La maison ouverte pour son accueil, la fanfare Vente de Panique pour avoir ambiancer la rue et nos cœurs, les artistes Katherine Louineau et les lycéens d’Eugénie Cotton pour leurs œuvres exposées pour l’occasion, Olivier Aubry notre photographe et graphiste préféré qui oeuvre à nos côtés depuis le début de l’aventure, la Collecterie pour la logistique, l’Épicerie sociale et solidaire pour la tenue du buffet ainsi que toutes celles et ceux qui l’ont agrémenté. Et pour finir, à tous les bénévoles de l’association sans qui cette belle aventure humaine ne pourrait exister.